Air sain à la maison

Conseil pour respirer un air sain à la maison ?

Vouloir respirer un air sain à la maison, pourquoi pas ? On a tendance à se confiner chez soi, surtout en hiver. Pourtant, les meubles, les appareils électroménagers, les tissus et les produits d’entretien dégagent en permanence des produits dans l’air que nous respirons.

 

Les précautions de base

 

Quelques bons gestes sont à prioriser pour respirer de l’air sain chez soi. Avant tout, il est recommandé de préférer le bois brut aux meubles contreplaqués, opter pour des textiles naturels, choisir les matières naturelles pour la décoration au lieu des peintures ou des moquettes ET entretenir de manière régulière tous les appareils à combustion. Tous ces gestes permettront de limiter les concentrations en COV (composés organiques volatils) dans l’air.

 

Bien aérer la maison

 

Aérer est le premier geste pour avoir un air plus sain. L’idéal serait de le faire pendant dix minutes environ tous les jours, pour renouveler l’air sans pour autant perdre trop de chaleur. C’est largement suffisant pour rafraîchir votre maison.

 

Utiliser les dépollueurs d’air intérieur

 

Les composants organiques volatiles sont les polluants les plus présents dans une maison. Il s’agit des solvants, colles, vernis ou autres substances chimiques qui se dégagent de la peinture, de la moquette, des meubles, des fumées (cigarettes) ou des matériaux de construction. Pour évacuer rapidement et simplement les COV, utilisez les dépollueurs d’air intérieur.

 

Parfumez votre maison avec des huiles essentielles

 

Il arrive que les odeurs dans les maisons aient du mal à partir, surtout celles qui sont dans la cuisine ou dans les salles humides. Pour y remédier, les diffuseurs et les huiles essentielles s’avèrent indispensables. Ils permettront de redynamiser l’air intérieur, et de le purifier !

D’ailleurs, plusieurs études traitent de ce sujet et proposent des solutions pratiques. Les huiles essentielles proposées peuvent être antibactériennes (par exemple l’huile essentielle tea-tree), respiratoires, comme l’eucalyptus ou le niaouli, et nous aident à soutenir les défenses immunitaires.

 

Comment choisir son purificateur d’air ?

 

Il faut savoir qu’il existe trois grandes technologies en termes de purificateur d’air.

  • Les purificateurs à filtres HEPA

Le purificateur à filtres à haute efficacité pour les particules aériennes (HEPA) est le produit le plus courant sur le marché. Il retient les bactéries, les impuretés et toutes particules supérieures à 0,3 micromètre. Son utilisation implique cependant un débit d’air suffisant ainsi qu’un changement régulier de filtre, pour que l’air de la maison puisse se renouveler fréquemment. Il faut dire que le purificateur HEPA est moins efficace sur les composés organiques volatils.

  • Les systèmes photocatalytiques

Ces systèmes sont jusqu’à aujourd’hui réservés aux établissements hospitaliers et industriels. Leur fonctionnement est simple : dès que le dioxyde de titane contenu dans le système est exposé à la lumière, il dégrade tous les polluants pour les transformer en oxygène.

  • Les systèmes qui fonctionnent à la chaleur

Ce système suit un principe bien précis. Il fait circuler de l’air à haute température (200 °C) dans une chambre. Sur son passage, il détruit les micro-organismes, les pollens et la poussière.

3 mois ago

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *